* NOUVEAUTES ! *   Séminaire interdisciplinaire, Bourse de la Fondation, Journées internationales 2018, publications... En savoir plus...

Video à propos de Jean Laplanche

La vidéo “TRADUZIR”, de 1993, est une production du Núcleo de Psicanálise Cinema e Vídeo conjointement avec le Département de Psychanalyse de l’Institut Sedes Sapientiae de São Paulo- Brésil. Il s’agit d’un débat entre Jean Laplanche et Haroldo de Campos, spécialement conçu pour être enregistré lors de la manifestation “Jean Laplanche à São Paulo”, organisée par le Département de Psychanalyse.

Le Núcleo de Psicanálise Cinema e Vídeo a été créé en 1986 afin d’enregistrer et de diffuser des documents traitant de thèmes relevant du champ psychanalytique à travers des médias de masse. Son objectif était de documenter, démocratiser et élargir l’accès à des idées complexes sans les banaliser. “Psycuba” a été sa première production: une vidéo sur l’histoire du congrès de Psychologie Marxiste et Psychanalyse qui a eu lieu à La Havane cette année-là. “Psycuba” a été réalisé par la psychanalyste Heidi Tabacof, qui a fondé le Nucleo avec la collaboration des psychanalystes Cida Aidar, Maria Lúcia Lima et Maria Marta Azzolini.

En 1988, un court-métrage de fiction du Nucleo, “A mulher do atirador de facas”, co-réalisé avec le cinéaste Nilson Villas Boas, a reçu une distinction au palmarès au festival de Gramado em 1989 et à La Havane en 1990.

En 2000 est paru : “Nós Outros e a Psicanálise”, un documentaire enregistré à Bahia sur une invitation du psychanalyste Moisés Rodrigues da Silva Jr., lors du lancement de la biographie de Freud écrite par le psychanalyste argentin Emilio Rodrigué.

Em 1993, Ana Maria Sigal, au nom du Département de Psychanalyse de l’Institut Sedes Sapientiae , propose au Nucleo l’enregistrement d’une conversation entre Jean Laplanche et Haroldo de Campos sur le travail de traduction, une activité commune à tous les deux mais dans des domaines de connaissance différents.

Jean Laplanche, connu au Brésil et dans le monde par son vocabulaire de la Psychanalyse écrit avec Jean-Bertrand Pontalis, est l’auteur d’une pensée psychanalytique propre dans laquelle la traduction des signifiants énigmatiques inconscients est au cœur du travail analytique.

Jean Laplanche a été à l’origine une immense ouvre de traduction: l’œuvre complète de Freud en français.

Haroldo de Campos poète, professeur et traducteur est un important intellectuel brésilien. Il a été l’un des fondateurs du mouvement littéraire concretist. Il définit comme une “transcréation” son travail de traduction des textes d’auteurs comme Homère, Dante, Goethe, Mallarmé et Maïakovski, sans omettre la Bible.

Le document vidéo en tant qu’instrument de diffusion de la pensée, restitue la présence des protagonistes, vivante, à travers les gestes, les regards, les voix et le processus de réflexion s’y déroule en temps réel, avec son rythme et ses variations propres.

La vidéo “TRADUZIR” est le résultat de cette rencontre, où la différence des perspectives entre les auteurs est chaleureusement soutenue par chacun d’entre eux au cours de la conversation, à laquelle ont participé également les psychanalystes Miriam Chnaiderman et Renato Mezan.  

                                  Heidi Tabacof, São Paulo 5/10/2016